Sayaxaché

« On se croirait dans Jurassic Park !»

Le matin du 2 janvier, comme par magie, le terminal des (micro)bus est à nouveau bien rempli. Pas difficile d’en trouver un pour aller à Cobàn, plus à l’est. La route est dans un état tout à fait respectable, malgré la pluie. Après à peine 15min nous nous arrêtons pour prendre une dame en béquilles et, en attendant, une voiture nous rentre dedans en sortant de son parking. Deux fois! En plus l’explication était « t’avais qu’à t’arrêter ailleurs que derrière ma voiture ». Bon, ensuite la route devient effectivement assez catastrophique et notre cher microbus avance sur la boue à 20km/h et en glissant dans les virages… 3h plus tard, Cobàn nous voilà! En fait nous sommes ici que de passage afin de rejoindre Lanquìn et Semuc Champey, en raison des grottes et des bassins turquoises très connus. N’ayant pas eu internet les deux jours d’avant nous marchons vers le centre et voilà un internet-café (oui, ça existe encore) pour vérifier la météo des prochains jours. Et il va faire moche… Hors de question de se taper encore 3h de route pour nous retrouver dans des bassins bruns en raison des pluies! Donc à une prochaine Semuc Champey et direction le nord tout de suite. Après deux vans remplis à ras-bord et 2h passés debout plié en deux pour Claudio, nous nous arrêtons à Sayaxaché, endroit hyyyyper connu.

Qui ne connaît pas Sayaxche?
L’argent censé reconstruire le pont est sans arrêt détourné.

Nous sommes à nouveau complètement seuls dans cette ville en bord de rivière, mais arrivons facilement à organiser une sortie pour le lendemain: la visite de Aguateca, notre premier site Maya-hii, maya-haa, maya-hoo Maya-ha-ha!

Et c’est parti pour 1h30 de lancha le long d’une rivière habité par de nombreux oiseaux et… crocodiles avec notre sympathique guide. Passé la Laguna Petexbatún et les derniers passages dans la mangrove, nous arrivons au quai (il attache le bateau à un arbre) et commençons à monter sur un petit chemin dans la jungle vers l’entrée.

C’est par là
Faut pas se perdre
Arrivés à bon port

Il y a un gardien qui passe 22 jours sur 30 seul ici, il doit sacrément se faire chier. La promenade et les explications sont très intéressantes et nous entendons pour la première fois des singes hurleurs. Alors, heureusement qu’on nous a dit que c’est des singes, parce qu’on dirait plutôt des dinosaures tellement ils font du bruit! Un fois en bas d’un faille de 30 m de profond qui sépare la cité Maya en deux, nous nous croyons vraiment dans Jurassic Park!

Jungle life
Même pas un moustique
La faille

Puis nous voilà sur les vestiges, des habitations et temples en partie restaurés dans la jungle, très Tomb Raider mystique comme ambiance. Bien entendu il n’y a personne d’autre que nous, ce qui rend la visite encore plus agréable.

Mais où sont les touristes chinois?
Pas ici
Pas là non plus
Encore moins ici
Là! … Ah non.

Nous voyons aussi des singes araignée, puis c’est le moment de revenir au bateau pour le traje de retour (dont 20min d’orage mais sous là bâche en plastique ça va).

Miroir
Pélicans migrateurs
Vie de rivière

Plus que satisfaits de notre journée nous décidons de mériter une bonne parillada le soir. Et elle était excellente, nous mangeons vraiment bien ici au Guatemala.

Une nuit de sommeil et un bon petit dej au marché plus tard, nous voilà à nouveau en route vers le nord et vers Flores. Arrivés sur place nous remarquons que c’est bien plus touristique par ici, mais ça reste charmant et les ruelles de cette petite ville-île se prêtent bien a la flânerie.

Habitaciòn con vista
Les façades colorées
Grèce?

Notre guesthouse se situe face au lac et à la promenade le long de cette dernière (ou de ce qui en reste, vu qu’elle est submergée). Nous avons vite fait le tour et passons l’après-midi dans les hamacs d’un bar en bord de lac en dégustant des bières artisanales importées du… Louisiana (rien a voir mais elles étaient très bonnes).

Les ponts, c’est pas pratique.
Erreur de conception?

Voilà, il est temps de reprendre un (vrai) bus en direction de notre prochaine destination, le Belize!

Safe bus

<article précédent          article suivant >

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :