Préparation

« On le fait? On part en tour du monde? Oui? Sûr? C’est décidé! Trop cool! »

Bien, la décision de partir est prise. Il ne reste plus qu’à! Oui, sauf que le « plus qu’à » prend vite des proportions assez importantes, car une fois sorti de la première phase dédiée à la sélection des pays (voir itinéraire) et à la visite des divers blogs de voyage pour s’inspirer et rêver, un beau jour on se réveille on commençant à penser à des choses un peu moins fun comme chaque lundi matin: administration, assurances, budget, emploi, appartement, matériel, vaccins, etc.

Afin d’avoir rapidement un aperçu de la masse de travail qui nous attend, nous avons opté pour un brainstorming qui nous a ensuite permis d’établir une marche à suivre (complétée à fur et à mesure) que vous trouverez ici.

Commençons par la partie rigolote, le matériel: comme nous avons prévu de faire de la randonnée sur plusieurs jours, nous avons toute une partie de matériel dit « technique ». Tente, matelas, réchaud, filtre à eau, etc. Mission accomplie grâce à internet et aux magasins spécialisés qui ont pu nous conseiller car nous étions passablement novices en la matière. Le plus difficile est de maintenir un poids correct puisque nous allons nous partager le portage de ces éléments. Nous voilà finalement équipés pour trois saisons, avec un poids de grand sac correct, 13 kg pour Madame et 18 kg pour Monsieur. Un petit sac à dos complémentaire nous servira de bagage à main, pour les excursions d’une journée et pour transporter le matériel électronique.

En ce qui concerne notre vie en Suisse, et bien, sachez-le, nous serons officiellement expatriés. Eh oui, seul moyen pour nous d’éviter de devoir payer l’assurance maladie (LAMAL). Après avoir fait une annonce de départ définitif, nous voilà en possession d’une attestation de globe-trotteur et de notre certificat d’origine. En cas de besoin, une personne en Suisse s’occupe de nos affaires.

Elle est pas belle la vie ? Oui bon, il a fallu remplir sa déclaration d’impôt anticipée, faire un compte dans une banque allemande, trouver un sous-locataire, organiser le garde-meuble, vider l’appartement, demander congé ou démissionner, conclusion d’une assurance internationale (maladie, bagages, RC, annulation…) bref une véritable partie de plaisir pour quelqu’un qui souffre de phobie administrative.

Niveau santé, on va pas se le cacher, ça douille et c’est pas agréable. Vaccins (aaaah une aiguille), trousse de secours, derniers rendez-vous chez le médecins et même opération, tout y est passé. Pas trop d’appréhension de ce côté-ci, on espère seulement qu’on n’utilisera pas trop notre pharmacie.

« Parfait, et ça coûte combien tout ça? Vous avez gagné à l’EuroMillions?”

Malheureusement pas, non. Du coup il a fallu se donner les moyens pour économiser avant de partir (oui, cela fait deux ans que nous économisons), se concentrer sur des pays pas trop onéreux (bye bye Japon) et être prêts à accepter un niveau de confort nettement inférieur au standard suisse (je sais, il suffirait de traverser la frontière). Mais vous voulez un chiffre, n’est-ce pas? Pour faire simple nous avons prévu Fr. 20’000.- par personne pour les vols, l’équipement, les vaccins, les assurances, les visas ainsi que pour la vie sur place (transports, hébergement, nourriture, visites, etc.), soit env. Fr. 55.- par jour et personne pour une année.

Mais comme nous le savons à travers notre cher travail, le devis général n’est que rarement tenu. À nous de prouver que nous maitrisons cet exercice!

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :