Gastronomie Polynésie Française

 » Tu veux du thon ou plutôt du thon ? « 

On republie enfin un article gastronomie ! En effet, la Bolivie ne nous a pas vraiment inspiré à ce niveau et pour l’Argentine et le Chili, nous ne sommes décidément pas restés assez longtemps. Et en Polynésie, il y a du poisson, et le poisson, nous on adore !

Première surprise, les prix des menus au restaurant ! Nous qui avions été habitués en Amérique du Sud à manger pour pas très cher, là on retrouve des prix presque aussi élevés qu’en Suisse ! Bon, par contre les quantités sont au rendez-vous, donc souvent, un plat pour deux suffit mais pas toujours.

Notons que l’agriculture n’a pas la cote sur les îles et c’est bien dommage ! Les polynésiens n’ont pas l’air très motivés de retourner travailler la terre, alors qu’il suffit de jeter un pépin pour que ça pousse (ou presque). Quasiment tous les légumes sont importés, c’est bien malheureux !

Thon

Rouge ou blanc, il est de tous les menus, préparé de milles façons, mais principalement cru ! Pour la fraîcheur, aucun problèmes… Les plats suivants sont des incontournable, servis seuls ou avec frites ou avec riz. On note la présence du « ou », pas du « et ».

Thon cru au lait de coco

Morceaux de thon marinés avec du lait de coco, du concombre, de la carotte râpée, et du jus de citron.

Sashimi de thon

Morceaux de thon cru, servis avec une sauce qui rappelle une sauce à salade au soja.

Mi-cuit de thon

Steack de thon qui a juste fait un aller-retour dans la poêle, souvent servi avec une marinade sur le dessus.

pb_gastronomie_polynesie-7
Thon bleu

Tartare de thon

Thon haché au couteau, avec une sauce donc chaque cuisinier à son secret. N’est pas servi avec des toasts par contre.

pb_gastronomie_polynesie-4
Avec de bonnes grosses frites

Citons également tous les autres poissons et crustacés que nous avons pu voir ou goûter : Crevettes, bénitiers, espadon, poissons du lagon etc. Mentions spéciale pour le Mahi-mahi pané au lait de coco, un régal même si le nom peut faire un peu peur…

pb_gastronomie_polynesie-2
L’ail devait faire partie des cinq épices

Du côté de la viande, il y a quelques élevages de bœuf ou de porc par-ci par-là. Le chien est encore consommé et cela ne choque que les étrangers. Le veau à la broche que nous avons pu voir préparer sur Huahine était clairement destiné à agrémenter un repas de fête.

pb_gastronomie_polynesie-10
Bronzer le veau

Fruits

Pamplemousse

Le fameux pamplemousse polynésien, tout vert et presque pas amer, avec un parfum incroyable. Même ceux que le pamplemousse rebute tomberont sous son charme.

Fruit à pain ou Uru

Fruit de l’arbre à pain, consommé de multiples façons. Nous avons gouté la chair simplement cuite et n’avons pas vraiment aimé. Par contre on dirait un féculent alors on imagine qu’on peut faire plein de trucs avec comme du gratin dauphinois d’uru.

pb_gastronomie_polynesie-3
Même pas peur

Noix de coco

Maintenant qu’on sait les ouvrir… L’eau de coco verte on connaissait, maintenant on sait aussi que celles qui tombent au sol sont les cocos mûres. Du gros boulot pour enlever la protection (la bourre) autour de la noix mais quelle satisfaction ensuite! C’est vite devenu un de nos aliments de base, la pulpe de coco donc à 354 calories les 100g, ça cale… On n’a même pas réussi à en être dégoûté !

pb_gastronomie_polynesie-8
En plein effort!

Papayes, mangues…

On a raté la saison des mangues, qui s’annonçait merveilleuse… Tous ces arbres remplis de fruits presque mûrs, eh non ! Par contre, nous avons goûté de savoureuses papayes !

Ananas ou painapoo

LE fruit de Moorea, ce n’était pas vraiment encore la saison, mais ce sont de tout petits ananas plutôt verts et hyper parfumés.

pb_gastronomie_polynesie-5
A défaut des vrais

Vanille

La vanille polynésienne est très réputée. Nous avons pu en déguster dans une sauce salée accompagnant un poisson et dans un jus ananas-citron-vanille… Un régal dans les deux cas !

pb_gastronomie_polynesie-9
Gousses en cours de maturation

Boissons

Bière Hinano

La bière polynésienne. Une lager toute simple, pas terrible. La version ambrée est déjà plus intéressante mais ne casse pas des briques. Par contre l’étiquette est sympa !

pb_gastronomie_polynesie-8
Apéro time

Rhum

Plusieurs bouteilles de rhum basique et pas trop cher de Tahiti ou Moorea, à mélanger avec un jus de fruit pour un apéro rafraîchissant. Nous avons aussi découvert un excellent rhum agricole sur Taha’a (40°, 50° et 55°), à déguster plutôt comme digestif (pur donc) ou pour en faire un ti-punch (rhum, sucre de canne, citron vert).

pb_gastronomie_polynesie-10
Pour les pirates

Nous nous en sommes mis plein la panse pendant ces vacances ! La gastronomie polynésienne a su séduire nos papilles et ça fait vraiment du bien de manger autre chose que de la viande ! Mais nous sommes rarement allés au restaurant, notre budget ne nous le permettant pas vraiment… Nous avons donc pas mal cuisiné nous-même avec le bonheur de retrouver quelques produits français dans les supermarchés.

< article précédent          article suivant >

One Comment

Add yours →

  1. Coucou
    Un vrai paradis entre la beauté des paysages et sa gastronomie, cette ile a tout pour séduire. ..à part peut être trop de touristes (forcément pétés de thunes)???
    Des français qui ne ressemblent pas à des vrais frouzes c’est top.
    Ça fait véritablement rêver de jouer à Robinson Crusoé dans un coin retiré; )
    Je vous embrasse fort et vous souhaite une magnifique suite de voyage
    Nicole

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :