Canterbury

« Ohhh, la Suisse… ! »

Avouons-le, même si l’envie de découvrir la Nouvelle Zélande était grande depuis le début du voyage, quitter le climat polynésien aura été difficile. À notre arrivée à l’aéroport de Auckland, nous constatons avec plaisir, en changeant de terminal en courant car en retard pour prendre la correspondance pour Christchurch, que les températures printanières ne sont pas si aberrantes que ça. Avant cela, nous avons eu droit a une décontamination de notre tente, car elle avait été en « terres hostiles » (en Amérique du Sud quoi)…

Christchurch

Nous y sommes donc, à l’autre bout de la planète, après en avoir rêvé depuis longtemps. L’accueil de Doxi dans notre Airbnb n’aurait pas pu être mieux, avec un accent encore difficilement compréhensible, mais surtout très chaleureux. Le lit aura été le rêve : matelas, draps et coussins dignes des meilleurs hotels (ok, on venait de passer deux semaines sous tente). Au petit déjeuner, choix entre 5 (!) sortes de céréales, fromage, toast avec beurre et confiture maison. Tellement bonne, qu’on lui demande si elle en vend. Et voilà qu’elle nous en offre deux Tupperware pleins !

Arrivés au dépôt Jucy, nous faisons connaissance avec notre camper-van, notre maison pendant les semaines à venir. Ce qui est sûr, est qu’il est voyant ! Mais il y a aussi tout le nécessaire : frigo, plaques de cuisson, WC, douche, bancs, table, lit. Le luxe. Et c’est parti, en roulant à gauche bien entendu, vers notre première destination, le centre commercial, pardon, LE centre commercial. J’ai nommé le Pak’n Save, vrai paradis piège à tourmondistes en manque de choix depuis quelques temps. Le caddy se remplit vite, mais c’est pour la bonne cause nous disons nous. La découverte de cette ville, choquée par un important tremblement de terre en 2011, est reportée au terme de notre périple, nous avons envie de partir dans la nature.

Complément Christchurch

Les alentours de la ville sont gigantesques, avec villas et jardins, petits supermarchés et autres magasins. D’ailleurs pour des quartiers résidentiels, ils sont assez vivants. Voilà une des premières remarques qu’on peut faire de la ville. Une fois au centre par contre, il faudra chercher pour trouver les gens. Après le tremblement de terre, la ville a été déserté et recommence gentiment à revivre. C’est un chantier à ciel ouvert, bientôt terminé d’ailleurs. Mais c’est très bizarre de se promener dans certaines rues sans personne à croiser. Le centre provisoire (un projet appelé Re:start), composé de containers aménagés en magasins, food trucks et autres boutiques de souvenir, est le nouveau centre à une toute petite échelle. Là-bas, plein de vie ! De la musique, des gens qui mangent et qui se promènent…

Une ville un peu abandonnée...
Une ville un peu abandonnée…
pb_nz_christchurch-8
… un peu en chantier…
pb_nz_christchurch-5
… un peu vidée…
pb_nz_christchurch-7
mais qui commence à revivre!

Direction ensuite vers le splendide jardin botanique, en pleine fleuraison vue que c’est le printemps. L’exposition sur les 75 ans de Air New Zealand dans le musée à coté aura été une bonne surprise. Nous n’auront pas beaucoup plus visité mais il nous semble certain que cela prendra encore quelques années avant que la ville se remette entièrement de la catastrophe de 2011.

pb_nz_christchurch-3
Jardin rose
pb_nz_christchurch-2
Tropical
pb_nz_christchurch-4
Harmonie
pb_nz_christchurch-1
Le printemps!

 Banks Peninsula

Nous voici sur une route type cantonale en direction de la péninsule proche de Christchurch. Nous constaterons par la suite qu’il n’y a que des routes comme ça sur l’île du Sud, pas d’autoroutes. Ça montre que le rythme de vie est moins frénétique que chez nous (ou simplement qu’il n’y a pas assez de monde). Pendant le trajet, trois choses nous sautent tout de suite aux yeux : 1. Il y a des moutons. Plein. Partout. 2. Les ponts sont à une seule voie, va savoir pourquoi. C’est un piège ! 3. Ça ressemble drôlement à la Suisse ! La route longe d’abord un lac et commence à monter au milieu des pâturages plus vert tu meurs, avant de dégager une vue magnifique sur le bras de mer qui pénètre dans les terres (on dirait un lac, celui des 4 cantons).

pb_nz_canterbury-1
Un petit air connu?
pb_nz_canterbury-2
Le lac? Eh ben non!
pb_nz_canterbury-4
ça c’est un lac

Nous passons une nuit sur la péninsule au bord de l’eau, profitons d’un petit village pour boire un café au soleil et faire sécher notre lessive en jouant au gros jeu d’échec qui traîne par là. Faudrait pas repartir trop fort après nos vacances polynésiennes… A travers la péninsule (et le reste de l’île) il y a des scenic roads qui sont faites pour admirer le paysage. Nous empruntons celle-ci et faisons de belles découvertes comme la Hinewai Reserve, où plusieurs sentiers botaniques de différentes longueurs sont proposés. A l’initiative d’un homme qui tente de replanter la forêt native sur 1050 hectares, ce qui donne une jolie promenade dans la forêt où nous nous familiarisons avec la flore locale, dont les fameuses fougères, en croisant nombre de cascades, magique !

pb_nz_canterbury-3
Au loin, l’océan

Inland Scenic Route 72

Depuis la Banks Peninsula, nous rejoignons cette route qui promet de nous donner un aperçu des plaines agricoles de la région. A travers d’immenses champs ou traversant de jolies rivières bleues nous continuons notre chemin.

pb_nz_canterbury-5
On retrouve le turquoise, dans les rivières…
pb_nz_canterbury-6
Et sous les ponts

Lors d’une petite pause café (décidément très bon chez les kiwis), nous nous arrêtons à un festival d’oldtimer. Pour notre plus grand plaisir, il y a une ambiance familiale. Et même des saucisses ! Et des bièr… ah non. Pas d’alcool, non, non sinon ça se transformerait en binge drinking nous explique-t’on…

pb_nz_canterbury-7
Dimanche après-midi à Oxford

Peel Forest

Sur la route vers le sud, cette forêt propose de nombreux sentiers pour de jolies balades. Nous arrivons de bon matin, pas un chat dans les alentours, tant mieux ! Par contre une bonne brume, mais qui ne devrait pas tarder à se lever. Nous empruntons un chemin et l’ambiance dans la forêt est tout à fait fascinante… D’immenses arbres multicentenaires habitent dans ces bois ! C’est boueux, ça grimpe bien et ça glisse pas mal, mais finalement le soleil perce les nuages et nous accompagne jusqu’à la fin de la promenade.

pb_nz_canterbury-8
Mais, elle est toute petite!
pb_nz_canterbury-10
Par là
pb_nz_canterbury-9
Toile abandonnée

Aoraki/Mt Cook National Park

Nous continuons notre chemin en direction des lacs Tekapo et Pukaki, pour aller voir le fameux Mount Cook, 3754m, plus haute montagne d’Asie australe. La route le long des lacs est splendide et nous ne tardons pas à apercevoir le mont en arrière-plan du lac Pukaki. C’est splendide et il y a même un camping gratuit à cet endroit. Nos profitons donc d’y passer une nuit avant de rejoindre le parc à proprement parler. Mais avant de continuer, nous remarquons un élevage local de saumon ne nous fait pas hésiter une minute avant d’en acheter 500g en sashimi.

pb_nz_canterbury-11
Oh un lac turquoise !
pb_nz_canterbury-12
Le Mt Cook au fond

Le lendemain nous arrivons à Mount Cook (village), et profitons de l’information touristique pour se renseigner sur les possibilités de promenades. Il est encore tôt dans la saison et tous les sentiers ne sont pas ouverts. Nous nous décidons pour la très populaire randonnée jusqu’au pied du Mt Cook et la promenade pour voir le glacier Tasman. Nous commençons par ce dernier, et comme tous les glaciers dans ce monde, la vision est plus triste qu’autre chose. Le glacier a tant reculé qu’il n’est plus très visible. Le phénomène est encore plus fort qu’en Suisse avec une perte de plusieurs centaines de mètres de long par … année !

pb_nz_canterbury-15
Pauvre glacier fondu

Nous continuons ensuite notre promenade du jour, sur un chemin très bien balisé. Les paysages sont somptueux, nous traversons trois ponts suspendus avant d’arriver au pied du Mt Cook, devant un petit lac vert avec des icebergs. Magistralement beau et affreusement venteux. Ça souffle tellement que nous devons nous cacher derrière un gros rocher pour avaler notre sandwich en vitesse. Ensuite nous rebroussons chemin vers le parking et reprenons la route vers la côte Est.

pb_nz_canterbury-17
Mt Cook dans toute sa splendeur
pb_nz_canterbury-16
En chemin

< article précédent          article suivant >

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :