Île du Nord

« Quand je suis fatigué, je Mordor… »

Voilà, nous prolongeons donc notre séjour néo-zélandais d’une semaine avec la visite de quelques endroits sur l’île du Nord. Cette fois-ci ça sera avec une simple voiture que nous nous déplacerons, avec l’idée de camper. Mais ça c’était avant de voir les prévisions météorologiques qui nous feront préférer des hostels bien abrités à notre chère petite tente…

Wellington

Simon, notre hôte Airbnb vient nous chercher comme prévu à l’aéroport avec sa Peugeot 205. En traversant quelques quartiers de la périphérie toute en collines, nous sommes certains que la capitale va nous plaire. Certainement aussi parce que ça ressemble à une vraie ville, ce qu’on ne peut forcément dire des alignements de bâtiments à 1-2 niveaux le long d’une route sur l’île du sud… C’est l’anniversaire de Melanie, nous ne tardons donc pas à descendre à travers le Central Park depuis Brooklyn (un peu inspirés les gars?) pour trouver un bon restaurant au centre. L’arrêt dans un bar sur le chemin fera en sorte que nous n’irons pas plus loin. Accueil chaleureux de la part de France (la serveuse), carte alléchante et du bon vin nous feront passer une excellente soirée, avant de remonter (ça c’est plus dur) vers notre chambre d’hôte.

On va aimer l'ambiance
On va aimer l’ambiance
Contrastes
Contrastes

La visite du centre proprement dit se fait donc le lendemain en passant par là, certes touristique, mais interessante Cuba St, avant de s’arrêter manger des Eggs Benedict dans un bistrot hype. Nous longeons le port et prenons le fameux cable-car pour monter au jardin botanique et redescendre tranquillement vers le centre-ville.

La vraie pizza napolitaine conseillée par Cilla, femme de Simon et italienne (donc fiable pour ce genre de conseils), tombe malheureusement à l’eau à cause du jour férié… L’excellent japonais nous fera néanmoins vite oublier la déception initiale!

Depuis le jardin botanique
Depuis le jardin botanique

Un court passage par Wellington, mais c’était suffisant pour apprécier ce bel endroit. Une ville coup de cœur pour nous en tout cas!

Napier

Initialement pas prévu, le trajet nous mène sur la côte est, en raison du temps annoncé au Tongariro National Parc au centre de l’île. Nous constatons tout de suite que les routes du nord sont bien plus trafiqués que celles du sud. Bon, ça reste la Nouvelle Zélande, donc ça va. Une fois traversé plein de pâturages, nous arrivons à Napier, qui représente un bel exemple d’architecture Art Deco des années ’30. La visite du centre se faisant assez rapidement, nous découvrons le Masonic Hotel, dans le même style évidemment, pour goûter aux parfaits cocktails du barman.

Retour dans les années 30
Retour dans les années 30
Art déco à la néo-zélandaise
Art déco à la néo-zélandaise
Simplement beau
Simplement beau

Wai-o-Tapu

En roulant vers Rotorua, on passe par Taupo, une petite ville en bord de lac, pour tester le McDo très connu grâce à l’avion qui fait office de salle à manger… Bein quoi?! Il pleut, on a faim et en plus on peut composer son propre burger!

Bon, à la sortie, il pleuvait plus
Bon, à la sortie, il pleuvait plus

L’incontournable sera tout de même un des plus beaux parcs géothermiques de la région, à savoir Wai-o-Tapu. Un chemin passant entre des geysers, des fumerolles et des lacs de toutes le couleurs sentant tous l’œuf pourri permet d’avoir un bel aperçu de ce qui se passe en enfer parfois sous nos pieds. Le champagne pool et l’eau jaune fluo du dernier petit lac (à cause de la forte présence d’arsenic) nous auront bien impressionnés par leur beauté! A la sortie, Melanie s’est baignée dans la rivière chaude, sous la pluie, une bonne opportunité de bain gratuit quand la pluie recommence à tomber… Nous terminons ensuite notre journée à Rotorua, afin de nous rapprocher un peu plus de la destination du lendemain.

Terre souffrée
Terre souffrée
Végétation au milieu de l'enfer
Végétation au milieu de l’enfer
Un petit bain ?
Un petit bain ?
Algues
Algues
Souffre, arsenic...
Souffre, arsenic…
C'est avec cette eau qu'on fabrique les stabylos
C’est avec cette eau qu’on fabrique les stabylos
Plotch!
Plotch!

Hobbiton

Vous avez vu/lu le Seigneur des Anneaux? Vous trouvez les Hobbits de sympathiques créatures et avez adoré le shire et leurs petites maisons (les trous)?

 Oh un trou!
Oh un trou!

Alors cet endroit est fait pour vous! En effet, pour filmer Le Hobbit, la deuxième trilogie dirigée par Peter Jackson et moins réussie, Hobbiton a été reconstruit et même agrandi. Depuis 4 ans le movie set peut être visité et ce qu’on voit est vraiment fabuleux. Premièrement, ça n’a rien d’un Disneyland. La reconstruction des lieux est super détaillée et recouverte par des vrais prés, des vrais potagers et des vraies fleurs. Tout y est: une trentaine de maisons de Hobbit dont celle de Bilbo et celle de Sam, la place de fête, le pont et le moulin ainsi que, pour finir en beauté, le Green Dragon, dans lequel on peut boire une bonne bière à la fin du tour guidé. 2h passées dans une partie du merveilleux monde imaginé par J.R.R. Tolkien et qui nous ont donné envie de revoir les films, évidemment! Vous l’aurez compris, nous avons adoré malgré le prix!

On entre dans le village
On entre dans le village
Les trous sont de tailles différentes
Les trous sont de tailles différentes
pb_nz_ile-du-nord-17
… pour s’adapter à la taille humaine ou Hobbit!
Chez Bilbon Saquet
Chez Bilbon Saquet
Le fameux faux chêne aux 200'000 fausses feuilles collées à la main
Le fameux faux chêne aux 200’000 fausses feuilles collées à la main
pb_nz_ile-du-nord-25
Place du village et maison de Sam
Le moulin et le pont
Le moulin et le pont
Au dragon vert
Au dragon vert

Waitomo Caves

Très prisées par les touristes, les trois grottes peuvent de visiter avec un pass de 98 $NZ. Inutile de dire que nous avons opté par une seule, soit la Glowworm cave. Après quelques explications de la part du guide sur les formations calcaires, nous prenons place dans un petit bateau dans le noir le plus complet. Quand ce dernier commence à avancer, c’est le spectacle: des milliers de vers luisants suspendus donnent l’impression de se trouver sous le plus beau des cieux étoilés! Vraiment magique! Seulement qu’après env. 10min le spectacle est déjà fini… Et bam, 50 $NZ dans le strumpf. Conclusion: super mais vraiment beaucoup trop cher!

pb_nz_ile-du-nord-26
Et bien sûr, photos interdites!
Merci internet
Merci internet

La reprise de la route pour les prochaines 2h30 nous feront néanmoins vite oublier la chose, car nous avons décidé de tenter un trek le lendemain, malgré les prévisions mitigées. Et pas n’importe lequel!

Tongariro Alpine Crossing

Arrivés le soir à National Parc (oui, le village s’appelle comme ça) dans notre backpackers qui a tout pour rappeler un camp de ski, nous réservons directement le shuttle pour le lendemain, car il ne s’agit malheureusement pas d’une boucle. Rendez-vous à 7h00 du matin et départ pour l’un des treks les plus connus dans le monde, le Tongariro Alpine Crossing, à 7h30 pile depuis le parking (ils marchent tôt par ici dis donc!). Il fait frais, il pleuvine, on ne voit rien, mais ça ne nous décourage pas, car on retrouve une activité que nous adorons: la marche dans les montagnes. Et c’est principalement pour ça que nous sommes venus sur l’île du nord.

En montant, nous sommes quelque peu surpris de l’aménagement de chemin bien différent à ce qu’on connaît en Suisse: des passerelles en bois et des escaliers dans un parc national… étrange. En avançant, on aperçoit dans le brouillard des paysages lunaires recouverts de roche volcanique et le chemin se transforme enfin en vrai trek. Bienvenus dans le Mordor!

pb_nz_ile-du-nord-27
On peut le faire en basket c’est ça?
Mordor...
Mordor…
Splendide vue au sommet
Splendide vue au sommet

Une fois atteint le point le plus haut, le red crater, nous ne voyons strictement rien et le vent glacial n’est pas là pour améliorer le ressenti. Nous nous n’attardons donc pas et commençons à descendre, quand les nuages décident de se lever un peu. C’est superbe, les différents lacs et les volcans et plaines autour se montrent enfin! Le sol chaud permet même de picniquer assis par terre. La suite n’est qu’une partie de plaisir, avec une vue dégagée sur le lac Rotoaira et le lac Taupo au loin, avant de terminer dans la forêt en contrebas.

Ouf, ça se dégage au moins un peu!
Ouf, ça se dégage au moins un peu!
Fumerolles et lac émeraude
Fumerolles et lac émeraude
De l'autre côté il fait beau
De l’autre côté il fait beau
L'eau grise chargée de poussière volcanique
L’eau grise chargée de poussière volcanique

Bien fatigués après ces 20km de marche, mais surtout contents de l’avoir faite malgré la météo initialement peu prometteuse, nous nous écroulons dans le lit, car le lendemain il y a de la route à faire, en voiture cette fois-ci.

Auckland

Le trajet n’a rien d’extraordinaire, les routes deviennent plus larges et le nombre de voitures augmente progressivement. Nous nous arrêtons vers des food-truck spécialisés en poisson et fruits de mer pour goûter aux huîtres du coin (énormes!) et au poisson mariné dans le lait de coco, posés au bord de la rivière. Les gens à qui nous demandons notre chemin nous disent tous la même chose: Auckland, quelle horreur. Auckland, c’est moche. Auckland, il y a trop de monde! Bon, ça promet pour notre dernière étape…

Sur la route
Sur la route

Une fois arrivés et rendue notre Yaris, nous nous promenons en direction du port avec nos gros sacs et c’est la bonne surprise. Il fait beau, l’ambiance est cool, il y a plein d’endroits sympas au bord des docks et dans la ville même. Et bien sûr il y a des voiliers partout, ça rappelle l’incroyable victoire d’Alinghi face au Team New Zealand il y a quelques années dans ces eaux lors de l’Americas Cup quand elle était encore intéressante. Nous n’y avons passé que peu de temps, mais Auckland a de quoi convaincre!

Wharf
Wharf
Le bar en cuivre
Le bar en cuivre

Malgré le prolongement de notre séjour d’une semaine, la Nouvelle Zélande c’est déjà fini… La brève visite de l’île du Nord nous aura permis d’avoir un aperçu de ses principaux attraits et nous sommes plus que contents d’y avoir été!

pb_nz_ile-du-nord-7

 

< article précédent         article suivant >

2 Comments

Add yours →

  1. Waow ! C’est juste superbe… Merci p.le partage de vos « féeries « .. Pensées chaleureuses 🌻accompagnent vos péripéties à venir! Énormes becs.. 😙

    J'aime

  2. Comme j’aimerais etre un hobit moi aussi😃Une jolie maison sous la terre avec tout le comfort😉le pied quoi😋Toute bonne continuation mes cheris😃Maman Evelyne

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :