Saigon et environs

«Chuíc Mùng Năm Móy… »

 L’arrivée à Ho Chi Minh City, que nous appellerons Saigon car c’est plus court joli, nous plonge dans une autre atmosphère : il fait 28 degrés et grand beau. Tant mieux ! Nous montons donc dans le bus pour la première visite car, oui, on ne va pas juste prendre l’avion aujourd’hui mais on va visiter Cu Chi, un lieu important de la guerre du Vietnam.

Cu Chi

Cu Chi

Nous arrivons vers 13h un peu affamés et bien évidemment il faut se farcir le dîner là-bas, mais pour une fois les prix sont corrects. Ensuite il est temps de partir à la découverte de ce lieu. Il s’agit d’un « endroit » connu pour le réseau de tunnels que les Vietcongs ont créés pour se protéger et attaquer les américains et non y vivre comme on pourrait le croire. Un lieu chargé d’histoire donc. La visite est guidée et extrêmement intéressante, on la classe d’ailleurs top 1 de nos visites instructives sur les dix jours de tour. On apprend beaucoup de choses sur la manière de se cacher des Vietnamiens en creusant ces tunnels impraticables pour qui est un poils trop grand ou trop gros, pour ensuite attaquer les américains. On confirme également qu’au niveau de la guerre, l’être humain fait preuve d’une imagination sans limite pour blesser ou tuer son prochain qu’on nommera ennemi, du coup. Bref, sans vous refaire l’histoire de la guerre du Vietnam voilà une visite qui, certes touristique, nous a semblé indispensable pour comprendre une partie de l’histoire du pays.

Bonne ambiance…
Des volontaires pour s’enfiler par là?
Hotte de la cuisine
Spéciale dédicace
On la met pas en grand

Le soir, après avoir pris possession de nos chambres d’hôtels absolument magnifiques, nous nous rendons au restaurant 51, au 51ème étage de la tour la plus haute de la ville. La vue est splendide et le repas sera bon, mais rien de plus. L’accueil aussi froid que la banquise qui est pourtant très loin et le service qui laisse vraiment à désirer pour cette catégorie de restaurant nous laisse perplexe. Nous décidons tout de même de boire une bouteille de vin et ça fait du bien.

La fameuse tour

Delta du Mékong

Le lendemain, cap au sud vers My Tho, un village en bordure du delta du Mékong. Nous prenons tout de suite un bateau pour rejoindre une île où nous attend une dégustation de fruits exotiques. Les fruits étaient bons, mais on aurait vraiment pu se passer de « l’orchestre » nous cassant les oreilles pendant qu’on mangeait. Des fois on se demande quand même ce qu’il passe par la tête des organisateurs de tour organisés

Ramboutans, dragonfruit et compagnie
Joli fruit de palmier
Joli nid de fourmis

Ensuite nous prenons une petite barque sur laquelle nous empruntons un petit canal fort plaisant. Le plus rigolo sera tout de même de remonter à bord de notre bateau principal sans tomber à l’eau allô … Puis nous rencontrons une famille qui fait des caramels artisanaux et pouvons en déguster et acheter quelque uns. On aura surtout retenu l’oiseau en cage qui parlait avec deux voix distinctes creepyBon c’est pas tout mais il faut rentrer, on reprend notre bateau et on reçoit un noix de coco à boire (ça c’est sympa) !

Eh hop dans la barque !
Arche de palmiers
On va devoir débarquer ici ?!?

Ho Chi Minh City

Le soir, c’est le Nouvel An chinois, le Têt ! On va dans le restaurant, très bien cette fois, et sur le chemin de retour on propose à nos co-voyageurs d’aller prendre encore un verre. On marche dix minutes avant de trouver un bar avec de la bière, parfait ! On est très contents de « sortir » nos nouveaux amis et c’est de bonne humeur qu’on rejoindra notre chambre le soir. D’ailleurs une surprise nous y attend, une enveloppe avec de l’argent (10 centimes) qui symbolise la prospérité, ainsi que deux mandarines! D’ailleurs, Chuíc Mùng Năm Móy à tous ! Bonne année du coq à tous !

Prost zäme!

Le jour suivant, nous allons nous promener dans un Saigon vide, en effet pour le nouvel an, qui est férié, les habitants ont une semaine de vacances et la plupart rentre chez eux, à la campagne. Malgré l’ambiance particulière des rues, qui sont à moitié abandonnées, nous apprécions. Nous nous rendons dans un temple, the place to be, où tout le monde vient prier, à grand coup d’encens. Magnifique ! Nous rentrons juste à temps à l’hôtel pour assister au spectacle du nouvel an chinois, avec dragons et chiens géants, joués par de jeunes vietnamiens! C’est vraiment chouette et tout le monde à l’air d’apprécier! Bon, la suite est moins joyeuse, car nous devons nous séparer, les parents de Claudio poursuivront leurs vacances à la plage (merci à eux pour les 10 beaux jours passés ensemble !) et nous qui restons encore quelques jours ici afin de faire note visa pour la Chine.

En marche!
Réseau électrique
L’église
Un petit air d’Indochine
Prières de la nouvelle année
Bon, le coq on dirait un poussin
Avec le dragon!

Après les adieux, que nous détestons toujours autant, nous nous préparons à rejoindre notre hôte, dans un quartier un peux plus excentré : nous avons en effet loué une chambre sur Airbnb. Lorsque nous arrivons nous tombons sur Mae, sympathique journaliste quarantenaire fringante avec un anglais parfait, qui nous accueille chez elle en repassant pendant 45 minutes nos draps de lits pour les prochains jours. Elle ne sera là que le soir même et le lendemain car ensuite elle part en vacances aux Etats-Unis (d’où l’accent). Tout de suite nous nous sentons bien et nous profitons de notre chambre pour nous reposer.

Bien motivés à obtenir notre visa chinois, nous passons un après-midi entier à remplir les formulaire et à préparer le dossier de candidature (ça ne rigole pas !). Après avoir vu la finale de l’Australian Open entre Federer et Nadal le dimanche, nous décidons à nous rendre à l’ambassade le lundi, à la première heure.

Faire un visa pour la Chine au Vietnam, ça devrait pas poser de problèmes
Ambiance Têt
Tout décoré!
C’est l’année du coq!

Tout frais, habillés chic, nous débarquons donc devant l’ambassade de Chine. Le garde nous regarde (haha) et nous fait savoir qu’en raison du Têt (le nouvel an) le rayon « visa » de l’ambassade est fermé jusqu’au vendredi. Problème, nous avons notre avion pour les Philippines le vendredi… Nous faisons passer la pilule avec un iced coffee, mais qu’allons-nous faire pendant quatre jours ici ?

Début de réponse…

Et bien, la réponse tient en quelques lettres : pratiquement rien. Nous nous reposons, nous cuisinons, nous visitons des marchés à moitié vides, nous mangeons des Pho et nous buvons des iced coffees… Ok, on écrit aussi des articles en espérant rattraper notre retard, sans succès comme vous le constatez.

Il y a pas grand monde au marché
Il y a personne dans les rues
Donc, on mange
Et on fait du sport (non)

Finalement notre séjour au Vietnam se termine, et nous avons appris deux choses : nous avons survécu au voyage en groupe et les vietnamiens sont plutôt sympas ! Il faudra définitivement revenir pour découvrir les autres facettes de ce pays, car c’était quand même un peu trop rapide pour nous…

< article précédent         article suivant >

0 Comments

Add yours →

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :