Gastronomie Pérou

Après le relatif flop gastronomique de l’Equateur, nous avions quelques attentes pour le Pérou. On nous avait parlé du ceviche et du pisco sour, mais nous avons découvert d’autres spécialités, et nous avons pu varier les plaisirs!

En général, les menus bon marché sont comparables à ceux déjà consommés en Equateur, avec soupe et double féculent pour le plat principal. Très riche donc, mais avec un petit plus dans le goût et dans la présentation qui nous a séduit.

Parmi les plats citons les incontournables :

Caldo de Gallina

Bouillon de poulet, parfois on trouve une patte ou un cœur dedans, ça donne du goût!

coeur? foie? reins?
coeur ? foie ? reins ?
patte !
patte !

Lomo saltado

Bœuf revenu avec tomates, oignon et épices. Très bon! La palme revient à celui d’Ollantaytambo, fraîchement préparé!

Notez la présentation du riz !
Notez la présentation du riz !

Milanesa de pollo

Escalope de poulet à la milanaise (trempée dans l’œuf), rarement fin, sauf au marché d’Aguas Calientes ou Claudio en a mangé une excellente.

Presque comme à la maison
Presque comme à la maison

Aji de Gallina

Sorte de ragoût de poulet avec oignons et pommes de terres, épicé et très très roboratif.

Mais il y a aussi d’autres spécialités comme le cuy al horno, le rocoto relleno ou l’alpaga à la plancha/ à la chorillana que nous avons pu déguster dans des restaurants un peu plus sophistiqués que le marché.

Cuy

Cochon d’Inde, on se devait de le goûter, bien que la bestiole se vende à prix d’or! Un goût assez fort qui rappelle un peu la caille. Assez gras et pas grand chose à manger. Sur conseil de la serveuse, manger tout ce qui est masticable, ce que nous avons fait. Avec les félicitations du jury, on l’a mangé comme de vrais cusqueniens !

Elle est où la queu-queue, elle est où la tê-tête ?
Elle est où la queu-queue, elle est où la tê-tête ?

Rocoto relleno

Le poivron farci péruvien (viande hachée, raisins oignons) gratiné au fromage, sauf qu’il pique un peu celui-là! Mais on a beaucoup aimé! Surtout celui de Cusco accompagné de quinotto (risotto de quinoa).

Deux rocotos à droite, un quinotto à gauche !
Deux rocotos à droite, un quinotto à gauche !

Alpaca

Un met assez fin qui rappelle l’agneau… Mais beaucoup trop cher pour notre budget, très bon à Arequipa!

Un filet et des légumes !
Un filet et des légumes !

Ceviche

Là, rien à redire. Le top niveau surtout sur la côte! Nourrissant, sain, goûtu, le must! Avec du poisson, de la truite ou des fruits de mer, toujours accompagné d’un morceau de patate douce et de choclo (gros maïs blanc). Parfois un bouillon de poisson vient terminer le repas.

Pour 3 francs par personne, rien à redire!
Pour 3 francs par personne, rien à redire!
Le premier (et le meilleur!) sur la côte
Le premier (et le meilleur!) sur la côte

Cevichocho

La variante des montagnes, végétarienne à base de lupins.

Boissons

Pisco Sour

LE cocktail du pérou : du pisco, un blanc d’œuf, du citron vert, de la glace, du sucre et quelques gouttes d’Amargo de Angostura! Très, très, très bon ! La variante goûtée, le Maracuja Sour, à base de fruit de la passion, nous a également séduits !

De loin, on dirait un frappé...
De loin, on dirait un frappé…

Inca Kola

Rien à voir avec son concurrent américain, le Cola péruvien, jaune fluo et au goût de bonbon. Franchement pas terrible mais rencontre un franc succès chez les autochtones!

La bouteille est jolie
La bouteille est jolie

Chicha morada

Boisson sucrée faite à base de maïs rouge, avec un léger goût de fumée. Tout dépend de la préparation, cela peut être délicieux tout comme écoeurant.

Coca

Proposé en infusion ou en feuilles, la coca est consommée principalement pour ses vertus supposées contre le mal d’altitude. Le maté (infusion) a un goût agréable et favorise également la digestion. Il stimule sans empêcher de dormir. Considéré comme drogue (cocaïne) il est interdit d’en exporter. Bon il faut 500 kg de feuilles pour 1 kg de poudre alors…

Le goût est agréable
Le goût est agréable

Bières

De nombreuses bières nationales et de microbrasseries (voir article bières), nous acclamons la Cusqueña, la bière de Cusco ! Que ce soit la blonde, la rousse, la Trigo ou la noire, toutes sont clairement au-dessus du lot que nous avons dégusté depuis le début de notre voyage au niveau grandes productions.

Fruits et légumes

Au marché, tout comme en Equateur, on trouve de tout ! La grande différence se situe au niveau des jus. Ceux-ci sont moins coupés à l’eau, mais plutôt complétés par du jus d’orange. On trouve aussi des extraxtos, sans eau, ni lait.

Pour les fruits on continue dans l’exotique, papayes, mangues, oranges, mandarines, pêches, pastèque. On a même testé le lucuma sans savoir ce que c’était : un fruit sans jus, pâteux avec un goût qui rappelle un peu la courge… Bof dans la salade de fruits.

En ce qui concerne les patates, nous n’avions jamais vu autant de sortes auparavant (tout comme pour le maïs) ! De toutes les tailles et de toutes le couleurs, il y a des stands seulement consacrés à la vente de celles-ci !

Plein de sortes !
Plein de sortes !

Vous l’aurez compris, le Pérou, sans être la destination culinaire du siècle, nous aura beaucoup plus séduit ! Heureusement, car après l’Equateur, nous commencions à être inquiets pour nos pauvres estomacs ! 😉

< article précédent          article suivant >

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :