Raiatea et Taha’a

« Une noix de coco (ou deux, ou trois, …) ça vous dit ? »

Avouons-le, Raiatea était un peu un deuxième choix, car on aurait bien aimé découvrir Maupiti, pour laquelle il n’y avait plus qu’un vol pour y aller, mais plus pour en revenir. On a hésité. Le vol que nous avons pris aura duré 40 minutes cette fois-ci et nous dépose sur l’île, avant de poursuivre pour… Bora Bora (on aurait pu rester assis aussi !).

Bora-bora avec ses nuages
Bora-bora avec ses nuages

Raiatea

Bon, nous voici donc sur place. Comme prévu, le transfert pour le camping était assuré par le gérant qui nous propose gentiment un arrêt au supermarché pour faire nos courses. Sympa ! En arrivant à destination, nous découvrons la grande cocoteraie dans laquelle nous pouvons placer notre tente (pas directement sous un cocotier, hein). Il y a seulement deux autres tentes. La première est celle de Florence et Elliot, déjà rencontrés sur l’île de Pâques, qui nous montrent de suite comment ouvrir les noix de coco, qui sont a disposition gratuitement (ben oui, elles tombent des arbres), tout comme des bananes à la réception. Eh bien, ça commence plutôt pas mal ! La deuxième tente appartient à Raphaël, un digital-nomad qui travaille en voyageant depuis trois ans et mange des spaghetti au ketchup. Nous allons ensuite boire l’apéro au coucher du soleil avec les nos copains retrouvés sur le ponton privé, sortant dans le lagon et avec vue sur Bora Bora. Magnifique endroit !

Le ponton privé
Le ponton privé

Le lendemain nous décidons de rester dans les environs pour profiter des kayaks et masque-tuba mis à disposition gratuitement (ça existe encore !) ainsi que tester la tyrolienne et de faire bronzette et se cramer la peau sur le ponton. Après avoir dit au revoir à Florence et Elliot et s’être donné rendez-vous sur la prochaine île, l’après-midi nous allons « en ville » nous balader un peu et acheter quelques compléments, du thon à 10.- le kilo. Et voilà la journée déjà terminée. La nuit nous nous réveillons à cause de la pluie qui tombe à l’intérieur de la tente, car nous avions décidé de la laisser ouverte

Taha’a

En ayant réservé une sortie d’un jour complet pour aller découvrir l’île voisine de Taha’a qui partage le même lagon avec Raiatea, le gérant nous accompagne au port de bon matin, où notre embarcation nous attend déjà. Lors de la traversée il commence à pleuvoir, ce qui n’est pas plus gênant que ça, car il fait bon chaud mais vous vous en doutiez!

pb_raiatea-et-tahaa-3
Nuages vides à présents

Première activité : du snorkeling dans le jardin de corail, ce qui consiste à se laisser porter par le courant au milieu de beaucoup de poissons de toutes les couleurs et à admirer coraux, anémones, bénitiers, etc. Tellement beau qu’on a fait le parcourt deux fois ! Le lagon que nous traversons pour aller vers notre deuxième arrêt, est une nouvelle fois très photogénique, surtout avec tous les motus au large.

Lagon #1
Lagon #1
Lagon #2
Lagon #2
Lagon #3
Lagon #3

Une fois à la ferme perlière, située sur l’eau, nous avons droit aux explications concernant les étapes de « fabrication » des perles, suivi d’un évident passage au shop, ou l’on pouvait acheter plein de colliers beaucoup trop chers et moches. Une visite bien touristique à notre avis, même si voir le processus de fabrication des perles est intéressant en soi, surtout si vous pensiez qu’on trouve par hasard des perles en ouvrant plein d’huîtres.

pb_raiatea-et-tahaa-7
Explique-moi une perle

Nous accostons sur l’île et montons dans un 4×4 pour poursuivre la visite. Le repas de midi au sein de la famille du guide est un petit festin, avec du poisson cru mariné au lait de coco, du poisson cuit avec une sauce à la vanille et beaucoup d’autres bonnes choses.

L’île de Taha’a est surtout connue pour sa vanille, une des meilleures au monde, et très rare car la production est faible. Nous nous dirigeons donc vers un producteur local, en 4×4 cette fois, qui nous dévoile le secret pour l’obtention des merveilleuses gousses de vanille, mais également de l’huile de tamanu aux vertus quasiment magiques. Nous devons nous résigner à ne pas acheter de vanille en souvenir, les paquets sont trop gros et relativement onéreux. Nous avons aussi peut de nous la faire confisquet en Nouvelle-Zélande, qui a une politique très restrictive en matière d’importation.

pb_raiatea-et-tahaa-8
Cliquez sur l’image pour l’odeur

Nous poursuivons avec une petite distillerie de rhum 40°, 50° et même 55° de très bonne qualité (dommage de le mélanger à du coca ou avec un jus de fruit). Claudio a nous avons finalement résisté à la tentation d’en acheter une bouteille.

pb_raiatea-et-tahaa-9
Base du Monoï

Le parcours se poursuit ensuite le long de la côte ainsi qu’à l’intérieur de l’île, pendant lequel nous apprenons à fabriquer une flûte (pourquoi pas) et rencontrons des séchoirs à coco pour la fabrication du coprah. De retour au port, il ne reste que d’admirer le coucher de soleil sur le trajet du retour, avant de regagner notre petite tente pour la dernière nuit de notre court séjour sur Raiatea.

pb_raiatea-et-tahaa-10
A demain le soleil!

Nous aurions aimé passer un peu plus de temps sur cette dernière, surtout en sachant qu’il y a des très belles randonnées à faire, mais l’idée de poursuivre avec de la plage sur la très sauvage Huahine ne nous déplaisait pas trop non plus…

pb_raiatea-et-tahaa-2

< article précédent         article suivant >

2 Comments

Add yours →

  1. Et bien voila encore du bleu et du turquoise et des images a couper le souffle,et moi dans mon lit qui en profite un max! MERCI MES CHERIS%

    J'aime

  2. Coucou les voyageurs! Encore des images magnifiques, qui font vraiment envie de s’évader d’ici ou il fait gris et froid! Dommage pour la vanille et le rhum , délicieux pour un gâteau … Je vous embrasse bien fort mes voyageurs préférer ,Maman evelyne

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :