West Coast

« Le voilà le coté sauvage de la NZ ! »

Pour une raison ou une autre, le froid est plus mordant que d’habitude ce matin là. Ah, voilà pourquoi: la neige est venue recouvrir les cimes environnant Wanaka durant la nuit ! Le départ pour là-bas se fait donc avec un peu de retard car le col pour traverser les Alpes (oui oui, elles s’appellent aussi comme ça) était encore fermé le matin… Mais une fois sur la route, le spectacle est grandiose avec le contraste entre des prairies vertes et les montagnes blanches, d’autant plus que le ciel commence à se dégager.

Printemps sous la neige
Printemps sous la neige
Le long de la route...
Le long de la route…

Nous longeons des lacs et traversons le col jusqu’à la côte. La route est ponctuée de nombreuses cascades rejoignables par des petites balades dans la forêt encore légèrement recouverte de neige, ce qui donne lieu à une bataille de boules de neige, bien évidemment. L’arrivée à Haast nous présente des plages sauvages et un océan déchaîné. Bienvenue sur la West Coast.

Normalement l'eau était censée être bleue
Normalement l’eau était censée être bleue
Le côté sauvage approche
Le côté sauvage approche
Plage sauvage
Plage sauvage
West Coast!
West Coast!

Fox Glacier

Notre premier arrêt, pour voir ce qui reste de ce glacier nous emmène au pied à 300m de celui-ci. Le pauvre est tout sale et n’a pas bonne mine… Plus impressionnant que la glace en elle-même, c’est plutôt la trace du recul qui fait froid dans le dos. Ironie de la situation, des panneaux expliquent que le tourisme a changé dû au recul du glacier, ce qui explique les helicoptères touristiques qui survolent le site. Comment dire… Réchauffement climatique, pollution, fonte des glaces ? Ca ne vous parle pas les Kiwis (surnom des néo-zélandais)? Ce n’est pas la première fois qu’on remarque de telles contradictions dans ce pays mais on y reviendra dans notre bilan.

Pauvre glacier tout sale
Pauvre glacier tout sale
Lumière...
Lumière…

Franz Joseph Glacier

Le lendemain, nous continuons jusqu’au village de Franz Joseph, au pied du glacier du même nom, nous nous apprêtons à faire nos courses lorsqu’une jeune fille nous accoste : serions-nous d’accord de répondre à une enquête autour d’un café (offert) ? Il est tôt et nous avons encore les yeux collés, l’offre nous intéresse. Nous voici attablés à donner notre avis sur des bains chauds que nous n’avons pas visité. Une petite heure et un café plus tard nous voici avec 70NZ$ en poche en guise de remerciement ! Une aubaine, nous allons remplir le frigo gratuitement ! C’est de très bonne humeur que nous empruntons le chemin pour voir le glacier (et voir toujours les mêmes panneaux explicatifs). Cette fois-ci nous pouvons aller plus près et voir que le glacier est tout bleu, vraiment magnifique !

Comme une chute figée
Comme une chute figée
Chute pétrifiée
Chute pétrifiée

Lagon d’Okarito

Comme il est tôt nous décidons d’aller faire un détour par le lagon d’Okarito. On se calme tout de suite, il ne s’agit pas du tout du même genre de lagon qu’en Polynésie Française. Celui-là est plutôt brun et la végétation alentours est propice à l’habitat des kiwis, les oiseaux cette fois. C’est avec une Melanie surexcitée qui veut voir des vrais kiwis (qui sont nocturnes) que nous faisons une petite balade. C’est très joli mais point de kiwi. Pour consoler la pauvre, Claudio décide de lui donner un kiwi (le fruit), mais ça sera finalement le kiwi en peluche qui lui redonnera le sourire.

Dans la forêt, des kiwis
Dans la forêt, des kiwis
Lagon d'Okarito
Lagon d’Okarito

Punakaiki – Pancake rocks

La route continue sur cette côte sauvage et les paysages nous ravissent. Nous nous arrêtons aux fameux Pancakes Rocks, des formations rocheuses érodées par vents et marées. La mer s’engouffre entre et sous les rochers, créant des souffles et des vagues qui remontent jusqu’au sommet des rochers. Très impressionnant !

Le vent et la mer, ces tailleurs de pierre
Le vent et la mer, ces tailleurs de pierre
Les éléments à leur état brut
Les éléments à leur état brut
Dans un vacarme assourdissant
Dans un vacarme assourdissant
Côte sauvage pas pour rien...
Côte sauvage pas pour rien…

Punakaiki – Alentours

La fin d’après-midi approche et nous découvrons une plage baignée par les rayons du soleil. La particularité ? Le sable est composé plein de petits cailloux ronds et on s’enfonce en marchant. Pieds nus, la sensation est délicieuse. Marcher cent mètres équivaut à un massage gratuit et nous siestons tels des otaries sur le sable chaud…

Oh une plage!
Oh une plage!
Massage des pieds
Massage des pieds
On ne s'en lasse pas
On ne s’en lasse pas
pb_nz_west-coast-21
Coucher de soleil, version savane
pb_nz_west-coast-22
Coucher de soleil, version heure bleue

Depuis le village, il y a de nombreuses possibilités de balades, nous décidons de faire une boucle dans la forêt le lendemain. Personne en vue sur le chemin qui traverse la montagne, avec maintes fougères, oiseaux chanteurs et un soleil bien mordant ! C’est ainsi que nous terminons notre escapade sur la côte ouest, car nous prenons la route vers le nord et la région de Tasman pour continuer notre découverte de ce splendide pays.

Bondé de monde, ces chemins!
Bondé de monde, ces chemins!
Rainforest à la néo-zélandaise
Rainforest à la néo-zélandaise
Et la rivière suit son cours
Et la rivière suit son cours

< article précédent         article suivant >

3 Comments

Add yours →

  1. Comme d’ab magnifique, tu me fais un bien fou ma cherie et Claudio, avec ces merveilleuses images et commentaires😃Merci mes cheris, Maman Evelyne

    J'aime

  2. Unsere Alpen haben auch Schnee, hier☔. Ich sitze in der warmen Stube und esse eine Kiwi😊!…. HERZLICHEN Dank für die wunderschönen Bilder 📝👍und gute Weiterreise. Glg Brigitte

    J'aime

  3. Magnifiques – photos et récit .. merci!
    Bons kiwis alors.. avant les coconuts☺.. Bizzzxxxll Béa ( deFrib)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :