Cameron Highlands et Georgetown

« C’est quoi ces embouteillages ?! »

La décision est prise, nous partons à la découverte de la Malaisie ! L’idée étant d’aller vers le Nord longeant la côte ouest, avant de redescendre à l’Est et rallier Singapour.

Nous quittons notre bel hôtel pour rejoindre l’immense terminal de bus situé au sud de Kuala Lumpur. En attendant le train sur le quai, un jeune malais d’origine indienne nous aborde et demande  » hello, are you german? « . Un peu surpris nous lui répondons que nous venons de Suisse mais que nous parlons aussi allemand. Tout content, il commence à nous raconter auf Deutsch sa vision idyllique de l’Allemagne (en nous posant des questions du genre : faut-il faire une accolade ou serrer la main aux gens ?) et de ses projets d’aller étudier à Köln et de visiter les usines de BMW et Mercedes (il a 19 ans) ! Une bonne conversation d’une demi heure qui aura vite fait passer le temps.

Peu après, nous voilà assis dans le bus qui nous mène dans les Cameron Highlands, connus pour les plantations de thé et son climat agréable. La route est longue et sinueuse et une fois la nuit tombée, nous arrivons dans la splendide à Brinchang, située entre les collines verdoyantes.

pb_cameron-highlands-et-georgetown-3
Qu’est-ce qu’elle est chou

Cameron Highlands

A la réception de l’hôtel, nous devons malheureusement interrompre le responsable en pleine prière en direction de La Mecque afin de pouvoir aller dans notre chambre… Ce que nous voyons autour de nous est un amas de restaurants (surtout chinois) et d’hôtels hors échelle d’une autre époque. Une peu le bordel capharnaüm tout ceci…

pb_cameron-highlands-et-georgetown-2
C’est bien intégré, non ?
pb_cameron-highlands-et-georgetown-7
Et ça construit encore !

Pour se dégourdir un peu les jambes, nous décidons de faire une petite balade dans la forêt environnante. Nous passons devant un temple avant de nous aventurer dans la jungle (par le sentier numéro 2, il y en a 10 en tout). Aventure, c’est le cas de le dire, car le chemin est glissant, grimpe à pic et n’est pas super bien indiqué. On ne s’attendait pas vraiment à ceci et la petite « promenade du dimanche » se transformera en parcours du combattant, car nous mettrons plus d’une heure pour faire… 2km! La deuxième partie du chemin et le retour le long de la route était bien plus simple.

pb_cameron-highlands-et-georgetown-4
Ils ont du goût les moines
pb_cameron-highlands-et-georgetown-8
Sur le … chemin
pb_cameron-highlands-et-georgetown-9
Par là ?

À propos de route: celle-ci est systématiquement engorgée par les touristes malais venant pour la plupart de Kuala Lumpur pour passer la journée ou le week-end, au « frais ». Le bruit et la pollution cassent l’ambiance tranquille et paisible pour laquelle sont connus les Highlands.

Vu le climat favorable, on trouve énormément de fermes à fraises, que l’on peut visiter gratuitement. Nous nous laissons tenter, mais trouvons ça assez nul, car il est bien sûr possible de cueillir ses propres fraises, mais cela à prix d’or! Et en plus elles sont mauvaises. Et surtout il y plus d’objets souvenirs qu’autre chose. On pourrait dire la fraise sous toute ses formes (fruit, glace, jus, biscuits, gâteaux, aimants, porte-clés, t-shirts, peluches, …).

pb_cameron-highlands-et-georgetown-12
Ben oui, hors sol, vous pensiez quoi?

Le lendemain nous nous attaquons aux fameuses plantations de thé Boh. N’ayant pas loué de scooter et en voyant l’énorme bouchon sur la route, nous utilisons nos jambes. Et, sans blague, ça allait plus vite qu’en voiture et sans même lever le pouce on s’est fait prendre en stop sur le dernier kilomètre par un couple adorable. Une fois arrivés à destination, nous apercevons les collines recouvertes de plantations et le centre visiteurs en porte-à-faux assez réussi. Certes, l’étendue ne peut pas rivaliser avec ce que nous avions vu au Sri Lanka en 2014, mais ça reste magnifique. Les buissons de thé sont d’un vert profond et s’étendent sur les collines alentours.

pb_cameron-highlands-et-georgetown-13
Si si, ça tient
pb_cameron-highlands-et-georgetown-14
C’est Boh !

Pour terminer en beauté, nous nous laissons tenter par un steam boat, sorte de fondue chinoise ou l’on cuit un peu de tout dans un bouillon plus ou moins épicé. Très bon et beaucoup plus digeste que la version suisse avec toutes les sauces, frites et riz!

pb_cameron-highlands-et-georgetown-1
Steamboat

Georgetown

C’est reparti pour un trajet en bus jusqu’à l’île de Penang, reliée au continent par deux longs ponts routiers. La vieille ville de Georgetown est classée au patrimoine mondial et nous sommes bien contents d’y arriver, car la partie nouvelle ne fait pas rêver, avec ses tours d’habitation mal faites.

pb_cameron-highlands-et-georgetown-20
Pour le charme, faudra repasser

Les bâtiments coloniaux du centre historique sont beaux, souvent à deux niveaux, et ornés de streetart de temps en temps. On y trouve également quelque temple chinois et un little India. Ça rappelle un peu Malacca, au sud de Kuala Lumpur.

pb_cameron-highlands-et-georgetown-22
Un peu de couleur !
pb_cameron-highlands-et-georgetown-27
Temple chinois
pb_cameron-highlands-et-georgetown-23
Miaou !
pb_cameron-highlands-et-georgetown-24
Ambiance…
pb_cameron-highlands-et-georgetown-21
Petite fontaine

Les activités principales sont de déambuler dans les rues et de goûter aux spécialités locales, choses que nous faisons à la perfection. Malheureusement pour Melanie, un plat de nouilles apparemment inoffensif lui fera passer une mauvaise nuit…

Le lendemain, lors de la visite, nous tombons sur les offres de bateau pour se rendre sur l’île de Langkawi et achetons notre billet pour le lendemain matin.

pb_cameron-highlands-et-georgetown-28
On adore le streetart…
pb_cameron-highlands-et-georgetown-26
Les couleurs flashy
pb_cameron-highlands-et-georgetown-19
Le rouge, doré… L’encens!
pb_cameron-highlands-et-georgetown-18
Et une mosquée
pb_cameron-highlands-et-georgetown-17
Encore un temple!
pb_cameron-highlands-et-georgetown-25
On vous a dit qu’on aimait le streetart?

Ces deux premiers endroits hors de Kuala Lumpur nous on donné un bel apreçu de la vie malaise. Bon marché, tranquille et très contrastée… Le pays, à majorité musulmane, compte énormément de personnes d’origine chinoise et indienne et la dynamique des lieux est très intéressante. Les personnes se côtoient sans forcément se mélanger, mais le tout avec respect… En résulte pour nous un festival de saveurs et de traditions différentes en changeant simplement de rue. Bref, on adore !

pb_cameron-highlands-et-georgetown-11

< article précédent         article suivant >

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :