Koh Mook

« – Là! Regarde! – Oui, c’est un gros cafard. – Non! Là! – Ah oui, c’est un rat.« 

Cette fois le speedboat est presque vide et personne n’a d’autocollant coloré pour indiquer sa destination. La mer est à nouveau calme et nous nous dirigeons vers Koh Kradan (la petite île paradisiaque avec des resorts hors de prix) pour récupérer des touristes, avant de débarquer sur Charlie Beach, au sud-ouest de Koh Mook.

Après un Pad Thai étonnamment peu cher sur une terrasse surplombant la baie, nous partons vers notre petit bungalow situé à l’autre bout de l’île à bord d’une moto-taxi. Il n’y a que des petits chemins et pas de voitures, comme sur Koh Bulone, mais c’est visiblement plus peuplé. Les maisons sur pilotis (en béton) au centre de l’île offrent un spectacle peu réconfortant, avec beaucoup de déchets et de boue et une pauvreté bien visible. Nous sommes contents d’arriver à destination pour déposer nos sacs, en face de l’eau.

pb_koh-mook-15
On change d’ambiance
pb_koh-mook-8
On a dit vue sur l’eau, pas sur la plage

C’est la troisième île thaïlandaise que nous visitons et elle est à nouveau différente. Ici, touristes et locaux vivent au même endroit. Depuis notre bungalow, nous passons devant des maisons de pêcheurs, quelques restaurants basiques et un minimarket, avant de rejoindre le long quai sortant loin dans la mer en raison de la marée. C’est un va et viens continu de pirogues et de motos qui anime cet endroit. Plus loin, la seule vraie belle plage au sable blanc entoure deux resorts luxueux, mais dispose également d’un très agréable resto-bar au bord de l’eau ou nous sommes allés plusieurs fois. Tout y était bon et peu cher, de la nourriture aux cocktails.

pb_koh-mook-7
Petit bar sympa
pb_koh-mook-9
Malheureusement les déchets sont partout
pb_koh-mook-10
Plage devant le resort
pb_koh-mook-11
Notre petit bar à cocktail et coucher de soleil

La première nuit passée dans notre petite maisonnette ne fut pas des meilleures. En effet, quand on se fait réveiller par les bruits d’un animal qui ronge au dessus de sa tête et qu’on en aperçoit même la queue, il est difficile d’en faire abstraction pour Claudio, tandis que Melanie résout le problème en enfilant des boules quiès… Le lendemain, nous expliquons gentiment à notre hôte qu’il faudra nous faire changer de bungalow en raison du rat rencontré durant notre sommeil, chose qu’il fera avec le sourire et sans supplément malgré le confort bien supérieur de la nouvelle chambre, il y a un frigo. Il est 7h30 quand nous partons pour une sortie snorkeling réservée la veille. Nous ne sommes que six et le piroguier-guide nous amène directement à l’attrait principal de Koh Mook, la Emerald Cave.

pb_koh-mook-2
Les falaises
pb_koh-mook-3
Vous avez dit emerald?

Depuis les falaises de l’île on emprunte un petit tunnel de 200m de long, complètement dans le noir, qui mène à une plage située dans une sorte de puits. La sensation de nager dans le noir complet est absolument géniale ! Une fois arrivés nous pouvons que le constater, c’est magnifique ! Et vu qu’il est encore tôt, pas d’autres touristes à l’horizon! Malheureusement pas de photos, bien que le guide nous ait proposé sa boîte étanche qu’il ouvrait allègrement dans l’eau pendant qu’on essayait de rejoindre la grotte… Les spots de snorkeling auxquels nous avons eu droit par la suite sont également très beaux, riches en coraux et en poissons de toute les couleurs avec même une murène. Quand le tour de l’île est presque terminé, le guide s’arrête et saute dans l’eau et en ressort avec des étoiles de mer! Jaunes ou rouges avec de piques noires, on se demande vraiment si elles sont de cette planète… Bien que ce soit le truc touristique de l’île, ça vaut vraiment e coup de se laisser tenter par cette sortie!

pb_koh-mook-5
Pour de vrai!
pb_koh-mook-4
Décorée avec du vinaigre balsamique 😉

Tout allait bien, sauf qu’il fallait tout de même s’occuper de cette histoire de visa, qui allait échouer trois jours plus tard… Nous avions différentes possibilités: aller sur le continent et prolonger le droit de séjour moyennant un dédommagement monétaire beaucoup trop élevé, passer la frontière la plus proche (celle avec la Malaisie) ou prendre un avion depuis Trang, la prochaine ville, pour sortir du pays. Ne voulant ni payer quoi que ce soit, ni retourner en Malaisie, nous regardons pour un vol pas cher. Malheureusement l’aéroport était inondé à cause des fortes pluies des derniers jours, donc l’affaire était vite réglée… Pour finir, nous décidons de prendre un bus de nuit jusqu’à Bangkok et continuer le jour d’après vers le Cambodge, pays qui n’était pas prévu dans notre itinéraire. Mais c’est aussi ça la beauté du voyage, n’est-ce pas?

pb_koh-mook-12
Sunset
pb_koh-mook-1
Une bien belle plage…

Le séjour sur Koh Mook nous aura vraiment beaucoup plu, permettant de découvrir la vie quotidienne des locaux et de passer des bons moments sans la cohue touristique présentes sur d’autres îles thaïlandaises. Certes, nous aurions pu poursuivre notre island-hopping avec Koh Lanta, Koh Phi Phi et terminer par Phuket, mais… non.

pb_koh-mook-14

< article précédent         article suivant >

2 Comments

Add yours →

  1. De quoi nous rendre envieux… Bonne année à vous 🎉🍾, continuez de nous faire rêver et profitez des douches chaudes (merci pour la carte 😉)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :